Nos convictions

Les collectivités locales sont conduites à rechercher des marges de manœuvre RH et à réduire leurs effectifs.

 

Mais elles sont souvent confrontées à de délicates transactions et les marges résultantes sont insuffisantes.

 

Car le biais d’attaque n’est pas le bon

 

Statdford propose d’accompagner vos managers, via un autre angle d’attaque

 

Au lieu de s’attaquer aux réductions d’effectif, nopn remplacement de départs, occasionnant les mises sous tension résultantes sur les services, il faut répartir autrement la charge de travail, et s’attaquer aux causes de ce qui est générateur d’ETP et non aux conséquences :

 

cela permettra une meilleure allocation des ressources

mais également une meilleure implication des agents et un absentéisme réduit

 

In fine, c’est une logique gagnant gagnant

 

Il n’y a pas de mise sous tension de service

%Mais d’autres allocations de ressources

et des priorisations

 

Quelles ressources consacrons nous à :

 

Aux partage d’info

Aux temps de coordination

A l’encadrement et au management

A la créativité

Au contrôle de qualité

Etc.

Développement de performances

conseils en organisation, gestion management

 

La plupart des politiques de maîtrise des dépenses de personnel échouent on sont vouées à l’échec car le biais d’attaque n’est pas le bon.

 

Beaucoup s’illusionnent sur le succès des premières réductions mais ces dernières ne sont pas reproductibles sur la durée, car les premières marges s’épuisent rapidement (non remplacement de départs, secteurs en back office etc.)

 

Ils s’attaquent au facial, aux conséquences mais pas aux causes

 

Il faut s’interroger à ce qui génère de la charge de travail

Et cette question est cruciale dans une période de transition numérique

Où le service public doit devenir 2.0

Or il vit sur des préceptes d’organisation dépassés

Des modèles hiérarchiques obsolètes

Des process de partage d’information obsolètes

 

Tout cela génère de la charge de travail

Le partage d’information

Les réunions de coordination

 

On calibre des postes alors qu’il faudrait s’intéresser aux besoins et aux compétences requises pour y répondre

 

On ne mobilise pas les compétences et on tue la motivation : on calibre les gens dans des moules (les postes) et sous une hierarchie (plus d’autonomie)

 

Theoreme, formule chiffrant l’impact sur la charge de travail d’un processus

Nombre de réunions induites etc ;

×