accueil bis caché

Les collectivités territoriales doivent plus que jamais optimiser leurs ressources RH pour faire face à un niveau de restrictions budgétaires sans précédent.

Du fait des efforts financiers demandés aux collectivités locales sur les dépenses réelles de fonctionnement, et compte tenu du poids des dépenses de personnel (jusqu'à 60% pour les communes), la stabilisation de la masse salariale ne suffira pas. L'effort doit se traduire en baisse, estimée entre -1 à -3 points par an...

Sachant que d'autres charges impacteront à la hausse la masse salariale (Glissement Vieillesse Technicité, suite du protocole de revalorisation des parcours professionnels, hausses probables des taux de charge ...), l'effort sera d'autant plus conséquent et les collectivités locales doivent plus que jamais faire preuve d'ingénierie pour optimiser leurs ressources humaines.

Nous vous aidons à savoir quoi optimiser et comment, avec trois principes clefs :

- faisabilité : la mise en oeuvre et le pilotage de la stratégie d'optimisation doivent être d'application aisée, lisible et appropriable par les différents acteurs. 

- soutenabilité : la stratégie d'optimisation doit s'inscrire dans la durée sans produire de coûts cachés ou inciter à des stratégies de contournement.

- acceptabilité : la stratégie d'optimisation doit éviter autant que possible de mettre les services sous tension en préservant le service au public jugé prioritaire; elle doit idéallement être socialement acceptable.

 

Vos enjeux

Vous devez faire face à plusieurs enjeux dont le traitement peut paraître complexe :

- le durcissement des contraintes budgétaires du fait de la situation budgétaire nationale.

- un absentéisme soutenu et un niveau important d'inaptitudes sur fonctions, partielles ou définitives avec des obligations de reclassement.

- la progression des charges de travail, à niveau d'activité constant, du fait notamment de l'accroissement des réglementations et obligations de contrôle.

 

Notre approche

Notre approche repose sur trois disciplines, à priori éloignées, mais complémentaires pour traiter la complexité des organisations territoriales et proposer des pistes d'optimisation viables : le contrôle de gestion sociale, la sociologie des organisations et la psychologie cognitive.

Nous visons en premier lieu l'évaluation de vos ressources (organisations, effectifs et compétences, budgets) et de vos processus (activités, charges de travail, projets en cours ou à l'étude, gouvernance, mode de pilotage et de prises de décisions)

Nous identifions à cette occasion les évolutions antérieures, les déséquiilibres observés, les 

Les collectivités locales doivent plus que jamais optimiser leurs ressources du fait des restrictions budgétaires; et, pour bcp d'entre elles, il faudra faire davantage avec moins, ce qui demande une certaine ingéniosité.  "mon décisionnel.com" vous aide à savoir quoi optimiser et comment. Et répondre à cette question nécessite deux choses :

1) disposer de l'information pertinente et donc avoir les outils pour évaluer et poser le bon diagnostic

2) décider selon les bons critères et la bonne stratégie

 

 

A cet effet, nous vous apportons, via nos compétences complémentaires (contrôle de gestion sociale, psychologie cognitive et sociologie des organisations) :

- une compréhension globale des mécanismes à l'oeuvre dans le fonctionnement des organisations territoriales 

- des outils et modes opératoires pour évaluer

- des outils pour décider

- des modes opératoires et plan d'action pour optimiser et piloter

Au delà de ces outils et modes opératoires clefs en main, nous vous proposons :

- une expertise et contre expertise sur vos ressources (orga, activités, effectifs, masse salariale, projets structurants)

- une exepertise sur vos pistes d'optimisation

- une expertise sur vos stratégies et le pilotage dédié

Et, avant tout, nous vous apportons une compréhension globale 

×