décision absurde

Une décision absurde est une série de réponses obstinément inadéquates à une situation qui pourtant, au départ, comportait une solution facilement accessible. Le phénomène est d'autant plus intéressant quand il se produit chez des acteurs qui ne manquent ni d'expérience ni d'expertise en la matière. Exemple : rechercher la simplification d'une activité pour gagner en coûts et déboucher finalement sur une comlexification accrue et des coûts induits démultipliés.

Réduites à leur schéma élémentaire, ces décisions absurdes naissent de ce que tout bon logicien appellerait une erreur. En matière aéronautique par exemple, les manuels de pilotage en distinguent quatre types : l'erreur d'inattention, la transgression (d'une règle), l'ignorance et l'erreur de représentation, particulièrement fatale parce qu'elle a peu de chances d'être perçue. Plus précisément, les psychologues renvoient ces erreurs aux limites de la raison humaine qui, à la différence des ordinateurs, procède par approximations. Ces heuristiques « rudimentaires » laissent une certaine place à l'erreur lorsque, par exemple, elles confondent coïncidence avec causalité, négligent les conséquences d'un acte, oublient qu'une probabilité n'est pas une prédiction, anticipent sur un comportement imprévisible, toutes démarches qui relèvent du bricolage ou du raccourci. Toutefois, ceci n'explique pas tout : dans la plupart des cas, la décision absurde n'est pas le fait d'un individu, mais d'un groupe.

L'homme, en groupe, n'est-il pas mieux armé contre la faille de raisonnement ? Pas forcément car d'autres facteurs entrent alors en jeu : la position de chacun, la confiance qui peut exister dans le groupe, le coût d'une discussion...

Il existe au moins deux causes préférentielles de décisions absurdes : le silence et la confiance excessive (qui fait que l'on imagine que l'autre a fait ce qu'il n'a pas fait). Bref, contrairement à ce que la popularité du brain-storming suppose, la qualité d'une décision ne dépend pas du nombre de cerveaux qui l'on élaborée, mais plutôt de la qualité de la communication qui existe entre eux.

Decision absurde 1

Adpr logo01

×