Le pilotage budgétaire des charges de personnel : un savant dosage

Pilotage dosageLe pilotage budgétaire des charges de personnel dans les collectivités territoriales se complexifie sous l’effet des injonctions paradoxales auxquelles il se trouve aujourd’hui confronté :

D’un côté, la participation à l’effort national de réduction des déficits publics appelle, dans ce domaine, à un « effet-volume » négatif, par le non-remplacement systématique des départs des agents en retraite ;

De l’autre, la double revalorisation du point d'indice en 2016 et 2017 puis le déploiement du Protocole relatif à la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations (PPCR), dont l’objectif est de revaloriser les carrières des fonctionnaires, engendre un «effet-prix » positif sur la masse salariale.

Ne plus remplacer les agents absents ou partant à la retraite est le moyen le plus rapide pour maîtriser ses dépenses de personnel.

Cependant, cet « outil » s’essouffle vite et il faut, aussi, repenser l’organisation pour gagner en productivité, en adaptabilité et en agilité.

C'est aller vers davantage de "sobriété organisationnelle" : optimiser horizontalement (diminuer le nombre de services et de directions) et verticalement (diminuer le nombre de niveaux hiérarchiques) : moins d'acteurs, c'est moins de charges d'interfaçage et de coordination, moins de charges "passe plat", moins de cadres intermédiaires, etc. Au final, c'est moins de processus et moins de charges de travail.

Mais cela passe nécessairement par une démarche d'évaluation touchant toutes les composantes RH : organisations, taille des services et directions, taux d'encadrement, taux d'emplois productifs directs, analyse de la valeur ajoutée au regard du service au public etc.

Après, au delà des postes et des organisations, c'est aussi une interrogation, et une analyse, à mener sur la charge de travail globale :

  • ce qui la génère (démographie et demandes supplémentaires en services publics, nouvelles normes de contrôle ou d'encadrement imposées, développement intrasèque des services et organisations etc.)
  • la part de ses différentes composantes (charges de conception, charges de contrôle et de surveillance, charges de coordination, charges d'information et de communication etc.)
  • les mutualisations ou simplifications possibles et ainsi de suite.
×