Evolution negative de la masse salariale en 2018

Dépenses de personnel 2018 : une évolution majoritairement négative

Selon un sondage réalisé auprès d'une vingtaine de commune de plus de 80 000 habitants, les dépenses de personnel 2018 devrait enregistrer une évolution négative moyenne de -0,85 % par rapport au compte administratif 2017 de ces mêmes dépenses.

Les mesures nationales contribuent fortement à cette baisse avec l'absence d'élections (prises en charge par les communes) en 2018 comparativement à 2017 (4 tours d'élections en moins), l'introduction de la journée de carence au 1er janvier 2018 et la fin du financement des contrats d'accompagnement à l'emploi amenant à une très forte baisse du recours à ces moyens. Au total, c'est un impact négatif entre - 0,8 et -1% (-0,9% en moyenne) sur la masse salariale des communes interrogées. Nul doute qu'il en sera autrement en 2019 avec le report et la mise en œuvre du second volet du protocole PPCR.

Le changement de périmètre scolaire avec la mise en œuvre des nouveaux temps de l'enfant produit un impact négatif entre -0,9 et -0,2% (en fonction de la mise en œuvre du dispositif soit en septembre 2017, soit en septembre 2018) constitue le second facteur de variation négative.

L'absentéisme reste soutenu et continue à progresser dans la plupart des communes interrogées avec une augmentation observée sur les passages à demi-traitement : c'est, en moyenne, un impact négatif entre - 0,4 et - 0,1% par rapport au compte administratif 2017 des dépenses de personnel.

Quand au solde GVT, il reste stable avec un impact moyen à +0,86% (calculé par rapport au seul CA 2017 des emplois permanents), avec un mini à +0,68% et un maxi à +1,03%, la variation résultant essentiellement des politiques locales en matière d'avancements de grade.

Ca 2018 communes 80000 hab 1

 

 

 

masse salariale compte administratif CA évolution 2018