C'est la méthode qui fait l'optimisation

SimplificationEn 2016 a été conduit une étude comparative des pratiques et réflexions auprès des grandes collectivités sur la maîtrise de la masse salariale, pilotée par la ville de Lyon et l'Association Nationale des DRH des Grandes Collectivités Territoriales (ANDRHGCT). 

Au delà des pistes conjoncturelles (rallongement des délais de vacance de poste, non renouvellement des départs à la retraite etc.), il en est ressortit que la piste d'économie la plus pérenne car structurelle  résidait dans la rationalisation des organisations et activités, via une simplification horizontale (réduction du nombre de services, mutualisations...) ou verticale (réduction du nombre de niveaux hiérarchiques, de cadres intermédiaires ...). Moins d'acteurs, c'est en effet moins de mécanismes incitatifs, moins de charges d'interfaçage, de coordination, de contrôle... In fine, moins de procédures et moins de charges de travail.

Pour prendre l'exemple d'un terrain de foot, s'il l'on veut réduire le nombre de passes, il suffit de réduire le nombre de joueurs sur le terrain. Et cette logique de sobriété organisationnelle vaut pour n'importe quelle organisation, que ce soit une commune, une région ou encore une république décentralisée.

Et si l'on observe les comptes administratifs des différentes collectivités locales entre 2008 et 2016, l'évolution des fonctions supports (activités d'administration générale : achats, logistique, RH, finances etc.), est souvent supérieure à 15% avec un poids pouvant aller jusqu'à 30% des effectifs pour certaines collectivités. Cela reste une mesure somme toute relative mais indique de potentielles marges de manœuvre qu'il convient de considérer.

Or, pour lutter contre cette tendance du "toujours plus" ou de la sur-qualité, rien de telle que de disposer de référentiels, ratios et méthodologies. C'est essentiel pour se situer et appuyer la décision. C'est indispensable pour optimiser et piloter avec efficacité en s'évitant des stratégies de contournement.

C'est dans cette optique que L'Agence pour le Développement des Référentiels et outils de Pilotage a vu le jour.

La démarche reste simple car sobre :

  • c'est développer des référentiels pour se situer et décider (dimensionnement des activités et organisations, comparatifs des mode de gestion et de fonctionnement…),
  • c'est promouvoir les "bonnes pratiques", car l’exemplarité est le moteur le plus inspirant, avec la mise en place d’un label pour les collectivités qui se démarquent en terme d’évaluation et d’optimisation,
  • c'est développer et mettre à disposition des utilitaires, outils en ligne et méthodologies indicatives, pour évaluer ou aider à la décision,
  • c'est réaliser des études en libre disposition (analyse comparatives, audits, sondages etc.) 

Mais toutes ces actions sont fonction du niveau de fonds reçus.  Pour permettre à cette démarche d'exister, il est crucial, et si possible avant la fin de l'exercice fiscal, de mettre la main à la poche : http://www.mon-decisionnel.com/pages/donateurs.html

Soyez certain(e) que cet argent sera optimisé au mieux dans une logique de sobriété et d'efficience !

Et si vous voulez rejoindre l'association pour contribuer, faire connaître vos bonnes pratiques ou tout simplement vous tenir informé(e), n'hésitez pas.

 

×