Création d’un Comité d’action publique pour identifier les pistes d'économies

Mondecisionnel roue

Un comité, baptisé « Comité action publique 2022 », ou encore CAP 22, va être créé avec pour mission l’identification « des réformes structurelles et des économies significatives et durables sur l’ensemble du champ des adminsitrations publiques ». Dans une circulaire adressée à ses ministres, le Premier ministre rappelle que la baisse des dépenses publiques, pour arriver à moins de 3 points du PIB d’ici 2022, « implique de revoir profondément et durablement les missions de l’ensemble des acteurs publics que sont l’Etat, les opérateurs, les collectivités territoriales, les organismes de Sécurité sociale ».


Composé de personnalités qualifiées françaises ou étrangères, de chefs d’entreprises, de parlementaires, d’élus locaux et de hauts fonctionnaires, le CAP 22 aura donc pour mission de s’interroger « sur l’opportunité du maintien et le niveau de portage le plus pertinent de chaque politique publique », explique Edouard Philippe. « Cela pourra notamment le conduire à proposer des transferts entre les différents niveaux de collectivités publiques, des transferts au secteur privé, voire des abandons de missions. Il identifiera également les chevauchements et les doublons de compétences qui sont source de coûts injustifiés », précise encore le Premier ministre.


Les travaux du Comité Action publique 2022 doivent déboucher sur rapport attendu d’ici la fin du premier trimestre 2018.


Parrallèlement à la création de ce comité, le Premier ministre annonce la tenue de « cinq chantiers transversaux » sur la simplification administrative, la transformation numérique, la rénovation du cadre des ressources humaines, l’organisation territoriale des services publics et la modernisation de la gestion budgétaire et comptable.
 

Télécharger la circulaire :

Circulaireactionpubliquecirculaireactionpublique.pdf (757.49 Ko)

×